Imprimer cette page

Diplômés en génie hors Québec : insertion en emploi difficile

Montréal, le 16 mars 2017 // En 2017, le Québec prévoit accueillir 30 000 immigrants sélectionnés pour leurs compétences professionnelles et leur capacité d’intégration à notre société. Dans le cadre du 19ème congrès national métropolis et alors que le Québec souhaite mieux arrimer sa politique d’immigration en fonction des besoins du marché du travail, la question de la reconnaissance des diplômes et de l’expérience acquise hors du Canada se pose encore et toujours comme l’un des facteurs essentiels à une intégration durable et réussie. Consciente de l’importance de cette problématique la CITIM (Clef pour l’intégration des immigrants) innovent pour mieux répondre aux besoins.


En décembre dernier, une étude de l’institut du Québec pointait la dualité du marché de l’emploi des immigrants  montréalais. Ainsi malgré un niveau de scolarité parmi les plus élevé en Amérique du Nord et des diplômes universitaires plus élevés que celui des natifs montréalais, l’intégration au marché du travail de ce public est la plus difficile. Le paradoxe se poursuit lorsque l’on compare le niveau de qualification attendue chez les postulants au Québec et la difficulté pour ces derniers d’intégrer des professions à la hauteur de leurs qualifications ou régies par un ordre. Ainsi pour pallier cette difficulté, la CITIM a investi il y a 19 ans le secteur du génie et ne cesse d’innover pour toujours mieux s’adapter aux attentes des immigrants diplômés en génie de l’étranger et les besoins du marché du travail.En décembre dernier, une étude de l’institut du Québec pointait la dualité du marché de l’emploi des immigrants  montréalais. Ainsi malgré un niveau de scolarité parmi les plus élevé en Amérique du Nord et des diplômes universitaires plus élevés que celui des natifs montréalais, l’intégration au marché du travail de ce public est la plus difficile. Le paradoxe se poursuit lorsque l’on compare le niveau de qualification attendue chez les postulants au Québec et la difficulté pour ces derniers d’intégrer des professions à la hauteur de leurs qualifications ou régies par un ordre. Ainsi pour pallier cette difficulté, la CITIM a investi il y a 19 ans le secteur du génie et ne cesse d’innover pour toujours mieux s’adapter aux attentes des immigrants diplômés en génie de l’étranger et les besoins du marché du travail.

19 ans d’intervention aux côtés des professionnels du génie

Initié dans la foulée du projet d’immersion professionnelle en 1998, le programme ingénieur de la CITIM a progressivement évolué vers une formation développée en collaboration avec Polytechnique Montréal et l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ). Partant du constat que malgré l’adhésion à l’OIQ les ingénieurs immigrants rencontraient toujours des difficultés pour trouver un emploi correspondant à leur niveau de qualifications, la CITIM a développé il y a 1 an un outil permettant d’évaluer les compétences et de mieux aiguiller les ingénieurs formés à l’étranger. Ainsi en leur permettant de mieux se situer par rapport à la profession d’ingénieur au Québec et de connaitre leur niveau de maitrise des compétences attendues et leur potentiel, il devient plus facile de déterminer les différentes alternatives qui s’offrent à eux d’obtenir des emplois correspondant mieux à leurs aspirations et compétences.

Forte de cette expérience, la CITIM interviendra du 19ème congrès national métropolis. Ce jeudi 16 mars 2017 à 11h15, Ahmed Sahboun, coordonnateur de ce projet présentera l’enjeu des programmes de la CITIM lors de l’atelier « Initiatives et projets pour une reconnaissance des qualifications des ingénieurs immigrants ».


La CITIM en quelques mots

La CITIM, Clef pour l’intégration des immigrants est un organisme communautaire autonome qui s’implique depuis 30 ans pour l’insertion professionnelle des résidents permanents, réfugiés, résidents temporaires et PVTistes. Elle a pour mission de les soutenir, de les connecter avec la réalité québécoise et de leur permettre une intégration harmonieuse et durable en emploi. Chaque année plus de 1700 nouveaux arrivants bénéficient de nos services.

Source : CITIM// Laetitia Valenti – Chargée des communications CITIM – (438) 398-5737 // www.citim.org/30 ans

-    30   -

Renseignements : Laetitia Valenti – Chargée des communications CITIM – (438) 398-5737